Couverture 2869311486 Jacques Muglioni

Nouveau L’École ou le loisir de penser

Préface de Catherine Kintzler

Les textes de Jacques Muglioni réunis ici témoignent du combat acharné qu’il a mené pour la défense de l’école contre les réformes successives, et parfois les ministres, qui depuis au moins 1965 la trahissent.
Pour lui, il n’y a pas d’école possible quand le monde n’est plus qu’un marché. Car l’école n’a pas pour vocation de former les élèves selon le modèle qu’impose une société, mais de les élever à hauteur d’homme. Et cela par l’instruction, c’est-à-dire par l’apprentissage du jugement, par l’étude des disciplines fondamentales selon l’ordre qui détermine en chacune l’intelligibilité de son contenu et qui est donc la seule assise possible d’une vraie pédagogie.
Ce livre formule dans la langue la plus belle une certaine idée de la pensée, dont l’exigence républicaine est inséparable, car la république a besoin de citoyens libres et éclairés. À la subordination de l’institution scolaire à l’entreprise, il oppose une conception philosophique de l’école qui est aussi au fondement de la présence d’un enseignement de la philosophie dans les lycées, reste de l’originalité de l’école française.
Jacques Muglioni (1921-1996) a été professeur de philosophie en classe terminale et en classe préparatoire, puis inspecteur général en 1963 et doyen de l’inspection générale de philosophie de 1971 à 1983. Un peu plus de vingt ans après sa disparition, ses analyses éclairent d’une vive lumière les débats actuels et montrent qu’on ne pouvait pas ignorer l’échec inévitable et aujourd’hui patent des politiques scolaires.

Publié en novembre 2017, 264 pages, 15,5 x 23 cm
23,00 €Société | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-148-0
Acheter sur Amazon.fr
Site réalisé par David Bonnet © 2005-2017 Tous droits réservés | Page générée en 0.0197 secondes | En cache