Couverture 2869311451 Jacques Chaumelle

Vivre le symbolisme

Préface de Tony Amengual et Jean-Yves Bosseur

Le symbolisme n’est pas seulement une théorie de la connaissance et un objet d’étude. À une époque où les approches logiques, scientifiques et technologiques semblent dominantes, il demeure un véritable catalyseur pour les penseurs, les créateurs et les artistes. En fait, il peut devenir – ou redevenir – pour chacun d’entre nous, pourvu que nous gardions un esprit ouvert et curieux, un outil irremplaçable d’intelligence de l’univers.
Alors, les allégories et les mythes, qui nous renvoient aux racines mêmes de notre pensée, de notre culture et de nos civilisations, nous livrent un enseignement infiniment précieux sur la manière dont nous pouvons être au monde, et ils nous permettent de développer de fécondes relations avec les êtres et les choses. Cette pensée symbolique ne constitue pas seulement un changement de regard, elle s’incarne dans un art de vivre que chacun peut mettre à l’épreuve de sa propre existence.
C’est ce dont témoignent de manière lumineuse les textes de Jacques Chaumelle rassemblés ici. Ils nous font voyager d’une époque à une autre – de l’antiquité grecque ou latine au monde médiéval – d’un courant de civilisation à un autre – du monde celtique au monde scandinave – d’un penseur à un autre – de Marc Aurèle à René Guénon. Ils sont le témoignage du cheminement maçonnique et philosophique, durant plus d’une trentaine d’années, d’un homme sincère, de sa soif de connaissance et de ses inlassables recherches. Plus largement, ils constituent une réflexion universelle sur ce que signifie « être un homme ».

Publié en mai 2017, 204 pages, 14 x 22 cm, index des noms
21,00 €Société | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-145-9
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311443 Gérard Le Vot

Poétique du rock, oralité, voix et tumultes

Dans ce livre, Gérard Le Vot écarte l’anecdote et la légende pour définir une esthétique du rock des premières décennies. À l’audition des disques et des performances live, sa méthode interroge la forme musicale : globale, fluide et orale, mal adaptée à l’écriture.
Ainsi, les voix de Janis Joplin, Jim Morrison, Bob Dylan, Robert Plant, Mick Jagger… sont étudiées pour leur « trop-plein » d’énergie, leur intensité et leurs cris, repoussant les frontières sonores. Les Grateful Dead, les Doors, les Mothers of Invention, le Band et d’autres groupes attentifs à la tradition afro-américaine revendiquent le tapage du rythmn’ blues dans un non-conformisme et un éclectisme influencés par les expériences de John Cage et de Marcel Duchamp.
À partir de la soul, du funk et des rocks protestataire et psychédélique, les tumultes des années soixante et soixante-dix – la révolte, la subversion, la fête, la maîtrise des bruits par la technologie – annoncent les musiques techno, dance, hip-hop, l’intérêt toujours vivace aujourd’hui pour l’underground, mais aussi les compromis passés avec l’industrie.

Publié en février 2017, 204 pages, 15,5 x 23 cm, bibliographie, index des noms, illustrations
21,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-144-2
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311435 Philippe Vendrix

Vocabulaire de la musique de la Renaissance

Seconde édition revue et corrigée

La Renaissance vit naître le premier dictionnaire des termes musicaux. Mais, si elle fut scandée de nombreuses entreprises lexicographiques ou taxinomiques, elle ne chercha jamais à occulter ni à estomper les exceptions, qu’elles résultent de conditions historiques et géographiques ou qu’elles surgissent sous la plume d’un compositeur hors du commun. Dans cette période de foisonnement, les genres, les instruments, les procédés, les formes portent des noms aux contours parfois incertains. Les termes abondent et recouvrent des sens de temps à autre complémentaires ou contradictoires.
C’est à des éclaircissements que s’est attaché ce Vocabulaire, en proposant des définitions simples, des clefs de compréhension, en concentrant les informations, en mettant aussi en évidence les travaux des musicologues qui, depuis Charles van den Borren, tentent de nous restituer deux siècles de musique infiniment riches.
L’iconographie ne pouvait être totalement écartée. L'étudiant comme le mélomane y trouveront une source de connaissance également précieuse.

Publié en novembre 2016, 216 pages, 15 x 22 cm, chronologie, bibliographie, index, illustrations
20,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-143-5
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311427 Vincent Haegele

Bernard Herrmann, un génie de la musique de film

Bernard Herrmann (1911-1975) est sans conteste le plus grand compositeur de l'histoire du cinéma. Sa carrière est jalonnée de multiples chefs-d'œuvre, depuis Citizen Cane jusqu'à Taxi Driver en passant par L'Aventure de Madame Muir, La Maison dans l'ombre, L'Homme qui en savait trop, Psychose, La Mort aux trousses, Sueurs froides, etc. Il a travaillé avec les plus grand réalisateurs américains, Orson Welles, Mankiewicz, Hathaway, Nicolas Ray, De Palma, Scorsese — et bien sûr, pendant de longues années d'une collaboration inspirée mais tumultueuse, avec Alfred Hitchcock.
Dans ce livre, Vincent Haegele passe en revue et analyse, au fil des événements de la vie de Herrmann, les différentes collaborations de celui-ci, l'élaboration de ses partitions, ses innovations dans le domaine de l'accompagnement musical de l'action cinématographique, ses idées et ses succès, en recourant parfois à des illustrations musicales tirées des compositions les plus fameuses. Ces analyses, claires et abordables, fournissent des pistes éclairantes et nous permettent de prendre toute la mesure du génie de Herrmann et de la manière dont il a révolutionné la musique de film. Il n'existait pas à ce jour d'ouvrage en français consacré à ce pourtant célébrissime compositeur de musiques de film.

Publié en octobre 2016, 198 pages, 23 x 15,5 cm, bibliographie, index, illustrations
21,00 €Cinéma | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-142-8
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2352077621 Jean-Yves Bosseur et Christian Binet

Petites vacheries entre musiciens

Des petites vacheries compilées par Jean-Yves Bosseur et illustrées par Binet ! À travers cette compilation de blagues, mots d’esprit, pastiches ou contrepétries réalisée par Jean-Yves Bosseur, compositeur et musicologue de référence, apparaît un monde plein d'autocritique et d'humour ! Il n'en fallait pas plus pour inspirer les commentaires dessinés de Christian Binet, lui-même compositeur et auteur de Haut de Gamme et d'Un Jour au Concert avec les Bidochon !

Publié en septembre 2016, 176 pages, 21 x 15 cm
17,50 € | Diffusion exclusive : Fluide GlacialMusique | Hors collection | ISBN : 978-2-35207-762-6
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311478 Jean-Yves Bosseur

Musique et environnement

Par-delà toute prise de position idéologique ou politicienne, la réflexion sur l’écologie est devenue de plus en plus présente dans notre société contemporaine, et les musiciens n’ont pas tardé à se sentir fortement concernés, ce qui a suscité, de leur part, des réponses de multiples natures.
Certains compositeurs ont cherché à investir des lieux plus ouverts que la traditionnelle salle de concert, tandis que d’autres ont eu recours aux moyens technologiques et médiatiques les plus récents pour capter et diffuser les sons qui nous entourent afin de les reprendre à leur compte ou de dialoguer avec eux, voire les révéler tels quels.
La musique ayant de plus en plus tendance à envahir notre quotidien, d’autres encore ont entrepris de créer de nouveaux types d’environnement et de signalétique sonores. Et ces tentatives s’accompagnent fréquemment de confrontations avec différentes disciplines artistiques. L’initiateur d’une telle démarche n’était-il pas Erik Satie avec sa « musique d’ameublement » ? Mais qu’aurait-il pensé du matraquage de la Muzak quelques décennies plus tard ?

Publié en mai 2016, 244 pages, 15,5 x 23 cm, 8 pages illustrations hors texte
24,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-147-3
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311419 Catherine Kintzler

Condorcet, l’instruction publique et la naissance du citoyen

Troisième édition, revue et corrigée

Parce qu'il s'interroge sur les effets de la liberté politique, Condorcet construit le concept de l'école républicaine. Faute de lumières et de pensée réflexive, un peuple souverain est exposé à devenir son propre tyran, et le progrès n'est pour lui qu'un processus d'étouffement ; il ne peut être vraiment libre que par la rencontre avec les objets du savoir désintéressé formant l'humaine encyclopédie.
Il appartient à la puissance publique d'organiser une telle rencontre afin que chacun soit capable de se soustraire à l'autorité d'autrui et de s'engager sur le chemin de sa propre perfectibilité. L'égalité prend alors sa forme la plus accomplie : l'excellence et la distinction des talents.
Lire Condorcet, c'est reprendre possession d'une théorie de l'école profondément ancrée dans une philosophie de la liberté. La puissance de la pensée classique est d'une grande actualité : elle permet de mesurer combien les « réformateurs », depuis des décennies, se sont acharnés à éloigner l'école d'une telle hauteur de vue.

Publié en octobre 2015, 264 pages, 15,5 x 23 cm
23,00 €Société | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-141-1
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311397 Jean-Yves Bosseur

Musique et arts plastiques
Interactions au XXe siècle

Troisième édition, revue et augmentée

Depuis les premières décennies du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui, peintres et musiciens ont multiplié des formes d’échanges qui vont bien au-delà des parallélismes auxquels ont été trop souvent réduites les relations entre disciplines artistiques.
À cet égard, les expérimentations menées par les futuristes et les dadaïstes au début du siècle dernier, de même que les démarches de Kandinsky, de Klee ou de Mondrian, ont constitué de précieux catalyseurs pour les artistes qui souhaitaient dépasser les catégories conventionnelles.
Ainsi, le temps va devenir une composante concrète d’un travail plastique. L’espace prend place comme une dimension à part entière d’un projet musical. Un objet sonore est envisagé sous le double aspect de son apparence visuelle et de ses conséquences acoustiques. Les nouvelles technologies elles-mêmes se situent au croisement de différents modes d’expression.
Autant de manières de questionner un art par un autre et de conduire à de fertiles débats d’idées.

Publié en octobre 2015, 322 pages, 15,5 x 23 cm, illustrations, bibliographie, discographie, index
25,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-139-8
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311400 Sous la direction de Marie-Paule de Weerdt-Pilorge

Mémoires oubliés des XVIIe et XVIIIe siècles : à la conquête d’une nouvelle autorité

Au-delà des commis de l’État qui ont écrit leurs Mémoires, des grands témoins de l’histoire qui ont participé à l’élaboration d’une histoire nationale ou des noms célèbres de l’histoire littéraire tels que le cardinal de Retz pour le XVIIe siècle ou Saint-Simon pour le XVIIIe siècle dont l’autorité discursive transparaît à chaque page, il existe de nombreux mémorialistes aux trajectoires sociales diverses, aux confessions religieuses multiples, qui portent un regard nouveau sur la société, leur temps et les vicissitudes de leur vie. Ils témoignent d’un parcours original au travers d’une anamnèse scripturaire.
Cet ouvrage ressuscite ainsi bien des noms inconnus ou méconnus de l’histoire curiale ou provinciale jusqu’aux horizons les plus lointains. C’est une nouvelle vision sociologique et anthropologique de l’histoire que proposent ces chroniques aux confins des récits privés et publics, mais c’est aussi l’histoire éditoriale et critique de ce genre qui est revisitée.
Le champ mémoriel mérite donc de nouvelles approches pour considérer au plus près les réalités du temps, permettre de nouvelles investigations critiques et restaurer l’autorité de Mémoires oubliés.

Publié en septembre 2015, 220 pages, 15,5 x 23 cm
21,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-140-4
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311389 Gérard Akoka

Entretiens de Pierre Boulez avec Gérard Akoka

Pierre Boulez demeure la figure la plus significative de ce qu’il est convenu d’appeler la musique contemporaine en France. Fondateur de l’IRCAM, il bénéficie d’une renommée inter­nationale, à la fois en tant que compositeur (avec des œuvres aussi importantes que Le Marteau sans maître, Pli selon pli ou Répons) et que chef d’orchestre (il a dirigé entre autres Lulu d’Alban Berg, la Tétralogie de Wagner, Pelléas et Mélisande de Debussy).

Au moment où de nombreux hommages lui sont rendus, il paraissait opportun de publier les entretiens, inédits jusqu’à ce jour, qu’il a accordés au chef d’orchestre Gérard Akoka sur les aspects parmi les plus déterminants de sa double carrière.

Les innovations qu’il a introduites, ses points de vue sur les chefs qui l’ont précédé avaient rarement été analysés et développés de manière aussi vivante et rigoureuse, traitant, dans deux grandes sections, des questions relatives à la composition d’une part et de celles qui relèvent des problé­matiques de l’interprétation et de la direction d’orchestre d’autre part.

Publié en mai 2015, 178 pages, 14 x 22 cm
17,50 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-138-1
Acheter sur Amazon.fr
Site réalisé par David Bonnet © 2005-2017 Tous droits réservés | Page générée en 0.007 secondes | En cache