Couverture 2869311370 Sous la direction de Jean M. Goulemot

Expérimentation scientifique et manipulation littéraire au siècle des Lumières

Qu’elles en soient ou non conscientes, les Lumières du XVIIIe siècle inspirent encore notre époque. N’ont-elles pas, avant nous, fait du bonheur un art de vivre, dénoncé l’inégalité entre les hommes, donné à notre raison le pouvoir de nous rendre libres, humains, tolérants et ouverts au monde ? Ne sont-elles pas à la source de nos positionnements contradictoires, le refus du monde devenu chez Rousseau une valeur morale, ou le libertinage outré, contraire à la vertu et à la transparence qu’elles prônent ?
Il reste à interroger leur art de convaincre. Leur discours est-il strictement démonstratif, à la façon des sciences que les philosophes pratiquent et érigent en modèles ? La seule raison est-elle à l’œuvre dans le conte philosophique de Voltaire qui caricature les théories adverses ? N’y a-t-il pas manipulation dans des fictions arbitraires prétendant être autant d’expérimentations et de relations objectives ? Le philosophe se pose en détenteur irréprochable de la vérité. Le spectateur de Marivaux est séduit par les faux-semblants qu’utilisent les personnages pour parvenir à leurs fins.
Essayons donc, à travers les études ici présentées, de questionner ce statut d’autorité que s’octroient les hommes des Lumières, figures annonciatrices de trop de nos maîtres à penser contemporains.

Publié en novembre 2014, 224 pages, 15,5 x 23 cm
21,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-137-4
Acheter sur Amazon.fr
Site réalisé par David Bonnet © 2005-2017 Tous droits réservés | Page générée en 0.0228 secondes