Couverture 286931180X Philippe Lalitte

À paraître Vocabulaire de l’interprétation musicale

À la sortie d’un concert ou après l’écoute d’un nouvel enregistrement, musiciens, critiques et mélomanes utilisent des termes tels que tempo, phrasé, rubato, justesse, tempérament, dynamique, équilibre, expressivité, virtuosité… Mais à quoi se rapportent-ils ? Quelle est leur origine et leur histoire ? Qu’impliquent-ils dans la pratique de l’interprétation ?
Le vocabulaire propre à l’interprétation musicale s’est développé du Moyen Âge à aujourd’hui, à travers la littérature musicale, les traités théoriques, les méthodes de chant ou d’instrument, les ouvrages pédagogiques et les écrits de compositeurs, de musicologues et d’interprètes. L’apparition de ces termes et la substitution de certains d’entre eux par d’autres reflète l’évolution des langages, des styles et des pratiques. Elle montre également que l’interprétation a eu une influence indéniable sur l’histoire de la musique en termes d’esthétique, de facture instrumentale, de lieux et de pratiques du concert ainsi que de réception des œuvres.
Si nombre d’encyclopédies ou d’histoires de l’interprétation ont été publiées en langue anglaise, il n’existe rien de tel en langue française, seulement des biographies et dictionnaires des interprètes. Cet ouvrage vise donc à apporter une synthèse inédite des connaissances actuelles sur l’interprétation, ses pratiques et son histoire. Il a pour ambition d’apporter des réponses précises et concises aux questions que peuvent se poser musiciens, étudiants et mélomanes désireux d’approfondir leurs connaissances.

Philippe Lalitte est Professeur émérite de musicologie à Sorbonne Université, membre titulaire de l’Institut de recherche en musicologie (UMR 8223). Ses recherches portent sur l’analyse, la performance et la perception des musiques savantes des XXe et XXIe siècles.

À paraître en octobre 2024, 240 pages, 15 x 21 cm, index, bibliographie
21,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-180-0
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311788 Lafcadio Hearn

À paraître Dans la grotte des fantômes d’enfants
et autres textes sur le vieux Japon

Traduit de l’anglais par Philippe Bonnet, préface de Denise Brahimi

En 1890, Lafcadio Hearn, journaliste et écrivain irlandais, quitte le monde occidental où il a passé ses quarante premières années pour se rendre au Japon. Il ne le sait pas encore, mais ce pays deviendra sa patrie d’adoption jusqu’à sa mort en 1904 – un choix que jamais, semble-t-il, il ne regretta. Dans les articles qu’il envoie à des journaux américains, il dépeint le Japon encore traditionnel dont il fait la découverte bouleversante. Loin d’être effrayants, les fantômes d’enfants des grottes marines qu’il visite sont empreints d’une douceur et d’une tendresse qu’il n’avait sans doute jamais ressenties auparavant. Il en va de même du fiancé ensorcelé et de la danseuse aimante des deux contes qu’il relate. Le monde quotidien, celui des usages domestiques, des bouquets, des jardins, est d’une beauté à la fois simple et subtile.
L’âme sensible de Lafcadio Hearn trouve là une sérénité propre à combattre ses pires angoisses. Pour le poète qu’il était, vivre au Japon a été comme un rêve, de ceux qui vous emplissent d’un inexplicable bonheur, comme si la mort, quoique omniprésente, loin de faire peur, s’y trouvait sublimée.

Denise Brahimi, auteure de la préface, est une spécialiste de littérature comparée. Ayant enseigné à l’université Paris VII, elle a publié de nombreux ouvrages sur des écrivains tels que Guy de Maupassant, Isabelle Eberhardt ou Georges Simenon, sur les récits de voyages au Maghreb, ainsi que sur le cinéma et la peinture.

À paraître en septembre 2024, 222 pages, 14 x 22 cm
16,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-178-7
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 286931177X Laurent Fichet

Le Langage musical baroque
Éléments et structures

Deuxième édition

La plupart des musiciens savent comment fonctionne la musique tonale, que ce soit à force de la pratiquer ou après des études dans les conservatoires. Pour aller plus loin et tenter de comprendre les origines de ce langage musical (qui reste majoritaire dans la culture occidentale), il faut se pencher sur la structuration du langage musical baroque, qui a permis la première stabilisation de la tonalité.
On peut se demander pourquoi la musique tonale n'utilise que deux modes et non les cinq autres théoriquement possibles, pourquoi le mode mineur se présente sous trois aspects différents ou encore pourquoi certains accords reviennent plus souvent que d’autres (par exemple, ceux qui sont placés sur les degrés I, V, IV et II).
Les réponses les plus probables se trouvent à la fois dans l'analyse de partitions de la période baroque et dans l'étude des théories de certains musiciens comme J.-P. Rameau.
Aussi le présent ouvrage s'inspire-t-il largement des traités des musiciens ou des philosophes de l'époque (Rameau, mais aussi Rousseau, d'Alembert, Werkmeister, Kirnberger, Mersenne, Descartes...) ainsi que de théories plus récentes de musicologues (C. Dahlhaus, J. Chailley, S. Gut...), et parfois de l'auteur.

Publié en février 2024, 192 pages, 15,5 x 23 cm, nombreuses illustrations musicales, index, bibliographie
22,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-177-0
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311761 Maréchal Marmont

Missions et voyages des Balkans à l'Ukraine
Genèse d'un modèle russe d'expansion coloniale

Texte établi et présenté par Jean-Jacques Tatin-Gourier

Les deux œuvres de Marmont, maréchal du Premier Empire, dont nous publions ici des extraits : son Voyage en Égypte comprenant la traversée de l’Ukraine (1837-1838) et la section de ses Mémoires consacrée à sa gouvernance des Provinces illyriennes, soit la Slovénie et la Croatie actuelles (1856-1857), permettent de comprendre la genèse d’un modèle russe d’expansion coloniale très prégnant dans la France qui, en 1830, se lance à la conquête de l’Algérie.
Marmont revendique la création de ce modèle dans sa gestion des parties croates alors occupées par les Français et en déplore le caractère éphémère, lié à l’effondrement de l‘empire européen créé par Napoléon.
Et c’est précisément ce modèle qu’il affirme retrouver avec enthousiasme dans ce qu’il appelle la « Russie méridionale », en fait l’Ukraine et la Crimée sous contrôle russe depuis la fin du XVIIIe siècle. Son admiration pour la Russie de Nicolas Ier (qui vient de mater l’insurrection polonaise) est absolue : si l’empire français a eu un caractère éphémère, l’empire russe semble engagé sur la voie d’une expansion et d’un progrès illimités.
Ce modèle russe militaro-social d’expansion coloniale sera discuté et vivement critiqué pendant les vingt années qui suivent la conquête de l’Algérie, où Bugeaud lui-même a projeté de mettre en place des « colonies militaires ». Et Marmont sera dénoncé comme propagandiste complaisant et trop zélé des ambitions expansionnistes de l’autocratie russe.

Jean-Jacques Tatin-Gourier est professeur émérite de littérature à l’université de Tours et spécialiste de l’histoire de la pensée politique de 1750 à 1850.

Publié en octobre 2023, 216 pages, 15,5 x 23 cm, bibliographie
21,00 €Histoire | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-176-3
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311753 Gérard Le Vot

Les Troubadours : les chansons et leur musique

Deuxième édition

Ce livre est une somme sur ce que l’on peut savoir aujourd’hui de la pratique des premiers chanteurs : les troubadours occitans, qui s’illustrèrent dans les cours du midi de la France aux XIIe et XIIIe siècles.
C’est aussi un livre majeur parce que les ouvrages fondamentaux sur le sujet sont anciens et que les monographies, en petit nombre, actuellement disponibles se bornent à envisager les chants de troubadours sur un plan littéraire et non comme des œuvres indissociables de la musique qui les accompagne.
L’auteur retrace tout d’abord la vie de ces poètes musiciens, dont les plus réputés furent Bernart de Ventadorn, Guiraut de Bornelh, Arnaut Daniel, Peire Vidal ou Guiraut Riquier. Il examine la thématique des poèmes, la fin’amor, célébration de l’amour pour la dame idéalisée. Puis il analyse plus en détail leurs chansons, qui témoignent de la virtuosité dont ils firent preuve dans l’invention d’une parole profane et d’une musique au charme étrange, adaptée du chant religieux.
Il donne enfin des indices sur la manière dont les troubadours chantaient leurs compositions. De fait, leur activité, tout comme celle des jongleurs, les interprètes, ne se comprend qu’à partir de la liberté du geste vocal inévitablement figée par la plume des copistes dans les manuscrits. Une passionnante exploration des origines de notre chanson et de notre poésie.

Gérard Le Vot est l’auteur de disques et de travaux sur les troubadours, la musique médiévale et l’esthétique des musiques populaires du XXe siècle. Chanteur et poète, il joue de la harpe et poste des vidéos musicales sur YouTube. Prix Charles Cros 1981, Prix Paul Zumthor 1987.

Publié en octobre 2023, 396 pages, 15,5 x 23 cm, illustrations, bibliographie, index
35,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-175-6
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311745 Lafcadio Hearn

La Légende d'Urashima Tarô et autres histoires de fantômes

Traduit de l'anglais par Philippe Bonnet, préface de Denise Brahimi

Histoires de fantômes mais encore ? Les fantômes sont des revenants, et ce que Lafcadio Hearn veut faire revenir grâce à eux, c’est un passé menacé d’une perte irréparable dès le moment où l’ouverture du pays aux influences étrangères (1868) l’ont livré sans réserve à la modernité.
À cette perte, il oppose le barrage de l’écriture, écrivain lui-même autant que folkloriste et s’aidant de la littérature occidentale qu’il met au service de la mythologie japonaise. Les récits qu’il nous livre sont horrifiques, mais aussi enchanteurs : d’une manière bien à lui, il se bat contre les fantômes ou se laisse séduire par eux, pendant les quatorze ans de vie qu’il leur a consacrés.
Les personnages de ces histoires un peu étranges, du moins les plus impressionnants, sont des fantômes qui, malgré leur apparence, diffèrent des êtres humains, même s’ils partagent avec eux, non sans violence, beaucoup de passions et de sentiments. Amour et effroi se mêlent alors dans un monde où vacillent parfois les limites entre le féerique, le fantastique et le réel.
Lafcadio Hearn lui-même est impliqué dans ce vacillement, car ces fantômes sont aussi les témoins d’un autre temps qui le hante et le fascine, que ce soit le sien ou celui du pays tout entier.

Publié en septembre 2023, 222 pages, 14 x 22 cm
16,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-174-9
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311710 Lafcadio Hearn

Kwaïdan
Histoires et études de choses étranges

Traduit de l'anglais par Sabine Boulongne et Jacqueline Lavaud, préface de Denise Brahimi

Quiconque s’intéresse au Japon devrait connaître et aimer Lafcadio Hearn (1850-1904). Il en est ainsi pour les Japonais eux-mêmes, qui lui vouent la plus grande admiration et n’ont pas hésité à adapter son livre au cinéma (Masabi Kobayashi, Kwaïdan, 1965).
En effet, Lafcadio Hearn a su mettre sa sensibilité riche et complexe au service de ce que l’on appelle communément l’âme japonaise, à travers un ensemble de contes populaires, de légendes et de croyances transmises pendant des siècles par la tradition.
De 1890, date de son arrivée à Yokohama, jusqu’à sa mort à Tokyo en 1904, il a pu connaître, notamment grâce à son épouse japonaise, fille de samouraï, un Japon qui commençait à se moderniser, mais restait proche encore de l’imagination du passé.
Les légendes rapportées dans Kwaïdan donnent une idée de toute cette richesse qu’il a voulu sauver. Il y parvient d’autant mieux que, par un admirable mimétisme, il a su se couler dans l’esthétique de son pays d’adoption.

Publié en mars 2023, 180 pages, 14 x 22 cm, Texte intégral
13,57 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-171-8
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311729 Lafcadio Hearn

Kokoro
Au cœur de la vie japonaise

Traduit de l'anglais par Sabine Boulongne et Jacqueline Lavaud, préface de Denise Brahimi

Fils d'un chirurgien de la marine anglaise et d'une Grecque, vagabond assoiffé de voyages, mais aussi traducteur talentueux de Théophile Gautier, de Flaubert et de Maupassant, Lafcadio Hearn découvre à quarante ans le Japon et s'y installe pour ne plus en repartir. Il se convertit au bouddhisme, épouse une Japonaise et consacre à son pays d'adoption de nombreux ouvrages.
Avec Kokoro, sans doute l'un de ses livres les plus émouvants, il nous fait, à travers récits et légendes, un étonnant portrait de la société japonaise, saisie au plus intime de ses mœurs et de ses croyances.
Et l'on est frappé de ce que cette vision en profondeur, donnée par un observateur privilégié en même temps que par un grand écrivain, conserve, presque un siècle après, une extraordinaire vérité, confirmant ainsi que l'âme japonaise a beaucoup moins changé que la réalité matérielle du Japon ne pourrait nous le laisser croire.

Publié en mars 2023, 222 pages, 16 x 22 cm, Texte intégral
14,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-172-5
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311702 Jean-Pierre Bartoli

L'Harmonie classique et romantique (1750-1900)
Éléments et évolution

Seconde édition revue et augmentée

Devenu une référence, le présent ouvrage définit avec clarté les principes qui gouvernent l’harmonie dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il décrit ensuite l’enrichissement graduel du vocabulaire et de la syntaxe durant l’essor du romantisme. Il examine enfin la délicate question de l’affaiblissement de la tonalité à l’approche du XXe siècle.

Grâce au relevé des configurations stylistiques les plus éloquentes, cette analyse de cent cinquante années de création musicale met l’accent sur la coexistence de deux logiques souvent contradictoires : celle de la conduite contrapuntique des voix et celle des fonctions harmoniques. Elle trace en outre les lignes de force d’une lente révolution dont les fondements remontent à la constitution même du langage employé.

Au bout de vingt ans, cette indispensable synthèse attendait une réédition révisée et augmentée à la lumière de nouveaux concepts et de l’approfondissement de la pensée de l’auteur. Elle s’appuie sur plus de cent trente exemples musicaux tirés aussi bien d’œuvres du répertoire (Haydn, Mozart, Beethoven, Berlioz, Chopin, Schumann, Liszt, Wagner, Debussy…) que de partitions moins connues mais tout aussi significatives (Clementi, Dussek, Clara Schumann, Heller...).

Jean-Pierre Bartoli est professeur à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. Ses recherches et publications concernent principalement le langage musical des XVIIIe et XIXe siècles, le style de Berlioz, l’exotisme en musique et la sémiologie musicale.

Publié en janvier 2023, 240 pages, 15,5 x 23 cm, 135 exemples musicaux, bibliographie, index
24,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-170-1
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311699 Olivier Class

La Flûte aux XXe et XXIe siècles

La flûte traversière occidentale dispose d’un très riche potentiel qui lui permet de relever le grand défi musical des XXe et XXIe siècles : utiliser le timbre non seulement comme élément d’orchestration, mais surtout comme entité dynamique.
Grâce à la collaboration fructueuse de compositeurs inspirés (Yoshihisa Taïra, Salvatore Sciarrino, Heinz Holliger, Karlheinz Stockhausen, Brian Ferneyhough...) et de flûtistes passionnés adoptant une démarche d’explorateur, voire de chercheur (Pierre-Yves Artaud, Roberto Fabbriciani, Aurèle Nicolet, Kathinka Paasver...), on assiste à l’utilisation de nouvelles techniques de jeu, ainsi qu’à l’élargissement de la famille des flûtes, qui étend sa tessiture à la conquête du grave. C’est aussi vers la flûte que les pionniers de la musique mixte se sont tournés.
On observe également un renouveau des combinaisons instrumentales en musique de chambre ou concertante, donnant lieu à des formations inédites. Enfin, certains flûtistes et compositeurs se prennent au jeu du théâtre musical et revisitent la notion de personnage en impliquant l’instrument et l’instrumentiste.
Si la flûte est sans doute le plus vieil instrument du monde, le répertoire issu de ces recherches offre une approche révolutionnaire, qui s’est développée en moins d’un siècle. Ce livre se propose d’en faire découvrir les multiples facettes.

Professeur de flûte traversière et musicologue, Olivier Class a été membre de l’ensemble In Extremis et du Contemporary European Flute Ensemble eWave. Il a participé à des enregistrements dédiés à Christophe Bertrand, Jean-Paul Dessy et Claudio Gabriele. En tant que musicologue, il a consacré un ouvrage à C. Bertrand et dirigé l’édition des écrits de J.-C. Risset.

Publié en octobre 2022, 264 pages, 15,5 x 23 cm, illustrations musicales, bibliographie
27,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-169-5
Acheter sur Amazon.fr
Site réalisé par David Bonnet © 2005-2024 Tous droits réservés | Page générée en 0.0035 secondes | En cache